Le Manoir Pyramidal

C’est par une mâtinée pluvieuse que nous atteignons le bord de falaise où se cache ce curieux manoir. Arrivés face au portillon, un bien étrange symbole nous interpelle. Il s’agit d’un petit triangle, gravé dans la pierre du muret, sans aucune autre indication. Pas de nom, ni même la trace d’une boîte aux lettres, juste ce petit portail et un sentier s’enfonçant dans la forêt.

Après une courte marche, nous arrivons à la hauteur de l’étrange bâtisse et comprenons immédiatement que le symbole sur le portail faisait référence à l’étrange forme pyramidale du manoir. La panorama est saisissant : construit en bord de falaise face à une gigantesque baie, niché dans un écrin de nature de plusieurs hectares et doté d’une architecture remarquablement sinistre.

De magnifiques hortensias ponctuent le chemin, et se retrouvent tout autour du bâtiment, contrastant agréablement avec l’atmosphère très lugubre de la façade extérieure.
A la hauteur de l’entrée principale, nous retrouvons un portail similaire au précédent. A moitié ouvert, il apparaît comme une étrange invitation à en découvrir davantage sur le lieu. Nous pénétrons alors dans ce qui ressemble à une petite cour intérieure, où trônait autrefois une fontaine et dont les morceaux jonchent désormais le sol.

Tous les accès semblent condamnés, et le manoir présente les stigmates d’un bien lourd passé. En effet, le lieu fut connu pour avoir accueilli de nombreuses rave-parties sauvages, c’est ainsi que plus d’une centaine de personnes se serait réunie dans cet espace vide, démesurément grand, pour y faire la fête. Abandonné depuis plus de 40 ans, il paraît évident que le mot s’est transmit dans toute la région, invitant les plus curieux à le découvrir de leurs propres yeux.

L’homme à l’origine de cette folie architecturale n’y a jamais vraiment habité. D’ailleurs jamais personne n’y habita, pas même ses héritiers, puisque le manoir se retrouva au cœur d’une guerre de succession qui n’eut jamais de vainqueur.

Après avoir visité la bâtisse, nous remarquons deux magnifiques sculptures sur les façades, représentant des guerriers celtes armés de lances.

Nous apercevons enfin une fenêtre qui n’est pas murée et nous y hissons pour entrer dans le manoir. Plongés dans une obscurité totale, nous nous munissons de nos lampes torches. Nous déambulons dans les longs couloirs vides et bas de plafond, les murs gardent la trace des fêtes sauvages et du vandalisme. L’intérieur autrefois pavé de marbre est maintenant fissuré et recouvert d’une épaisse couche de poussière et de débris. La pièce principale est munie d’une cheminée très imposante avec le même symbole gravé au centre. De grandes ouvertures laissées par les anciennes portes, désormais grillagées, permettent d’apporter de la lumière, mais aussi du vent, très fort cette matinée là.

Le manoir est constitué de deux étages, un rez-de-chaussée et un sous-sol auquel il était possible d’accéder via les deux ascenseurs, totalement hors d’usage aujourd’hui. Nous empruntons alors un sombre escalier menant jusqu’au sous-sol, très peu accueillant, afin de découvrir le reste des pièces, mais nous serons vite déçus, puisqu’à part des machines il ne reste plus rien.. même les tuyauteries ont été arrachées.

Malgré tout, l’atmosphère lugubre et étouffante qui règne dans le bunker en fera une exploration inoubliable, l’originalité du lieu prenant le dessus sur la dévastation qu’il a vécu. Avec sa curieuse histoire et son aspect étrange, les rumeurs de fantômes et autres légendes prennent tout leur sens une fois les lampes éteintes. Seul le bruit des gouttes d’eau s’infiltrant à l’étage résonnent lourdement dans cette immense coquille vide.

Nous jetons un dernier regard à l’énorme croix de granit perchée à flanc de falaise, dominant l’océan, puis repartons sous la pluie qui s’abat de plus en plus violemment sur cet étrange endroit…

One thought on “Le Manoir Pyramidal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *